Archives du mot-clé Economie

Sites de partage ou de prêts

Dans le cadre de notre « Observatoire des initiatives », voici quelques exemples de sites de partage ou de prêts.

Mutum

mutum-logoMutum est une plate-forme web nationale qui permet de proposer en des objets qui nous servent peu et emprunter ceux dont nous avons besoin. Près de chez nous, gratuitement et en toute sécurité !
Pas d’argent sur le site, tout fonctionne avec une monnaie fictive d’échange : le Mutum.
La valeur en mutums est la valeur d’utilisation de l’objet, calculée par un super algorithme

https://www.mutum.com

Pretoo

logo-pretooRéseau gratuit de prêt d’objet qui permet de localiser amis et voisins et d’identifier les objets qu’ils acceptent de prêter à leurs amis ou à n’importe quel membre.

Il convient que chaque membre soit identifié et géolocalisé par ses nom, email et adresse postale fournis à l’inscription.

Chaque utilisateur dispose de son propre profil depuis lequel les membres peuvent accéder à la liste de ses objets et recherches sauvegardées

Lorsqu’un membre ajoute un objet sur le site il peut souhaiter la signature d’une convention de prêt encadrant légalement l’acte de prêt. Aussi le prêteur peut exiger un dépôt de garantie de la part de l’emprunteur.

http://www.pretoo.com/

Mon p’tit voisinage

petitvoisnageMon P’ti Voisinage est un réseau social innovant qui facilite le partage au quotidien. Amplificateur de mieux vivre ensemble et d’entraide locale, ce réseau social a créé des solutions concrètes pour faciliter l’acte de partage au quotidien. Grâce à lui, les habitants d’un même quartier ou d’une même ville peuvent échanger des objets ou des services en toute confiance. Il génère des économies et apporte de nombreux services participatifs. Véritable connecteur, Mon P’ti voisinage regroupe tous les acteurs de la vie locale sur une seule et même plateforme : habitants, collectivités, commerces, associations, acteurs collaboratifs.

https://www.monptivoisinage.com/

Le bon échange

logobonechangelebonechange.com est basé sur des valeurs de solidarité, d’entraide et de partage.

Un bon moyen simple et rapide pour échanger, sans aucune contre partie financière, des services ou des objets.

http://www.lebonechange.com/

Boutiques sans emballage : réduction des déchets à la source !

Recycler nos déchets, c’est bien. Ne pas en produire, c’est mieux !
Les emballages représentent 50% du volume et 30% du poids de nos déchets (lire ICI - photo FNE). Acheter « en vrac » est donc un moyen très efficace de réduire de façon importante la quantité de déchets que l’on produit. De plus cela permet d’acheter précisément la quantité nécessaire. Le vrac, c’est donc à la fois écologique et économique !

distributeur-vrac_articleLa plupart des magasins bio (Biocoop ou Horizon Vert par exemple), mais aussi de plus en plus de grandes surfaces traditionnelles (Auchan ou Leclerc par exemple à Orvault) proposent un rayon « en vrac », où les clients se servent dans des sachets en papier. Mais des épiceries « 100% sans emballage » se développent aussi.

Continue la lecture

SoNantes et monnaies locales complémentaires

retzLSoNantes et monnaies locales complémentaires : une réponse à la globalisation et un outil de transition économique.

Dans l’agglomération nantaise, deux initiatives de monnaies locales complémentaires coexistent avec des philosophies différentes : le Retz’L (prononcez « Réel »), monnaie papier qui s’adresse au pays de Retz et au sud de Nantes (image ci-contre), et la SoNantes, monnaie dématérialisée destinée à l’ensemble de l’agglomération. La première est plutôt issue d’une initiative citoyenne, la seconde est le fruit d’une impulsion des institutions de Nantes Métropole.

Ces modes de paiement voient le jour et fonctionnent davantage en période de crise économique, lorsque les échanges se ralentissent, que la confiance entre les acteurs est en baisse et que les trésoreries sont au plus bas. Ainsi, le Wir (1) a vu le jour à Bâle en Suisse dans les années 30 et fonctionne toujours : il permet aujourd’hui à plus de 60.000 entreprises helvétiques d’obtenir du crédit à bon compte tout en développant leur clientèle, avec un chiffre d’affaires représentant en 2004 l’équivalent de 1,7 milliard de francs suisses. La SoNantes s’en est largement inspirée.

Continue la lecture

Le SEL « les Rousinettes d’Orvault »

SelidaireNotre « observatoire des initiatives » vise à recenser des initiatives mises en œuvre  à Orvault ou ailleurs et qui sont en cohérence avec les valeurs écologistes et citoyennes que nous défendons.

L’association « les Rousinettes d’Orvault » (du nom de cette petite jonquille sauvage qui pousse dans la vallée du Cens) est un « Système d’Échange Local » : une structure qui favorise les échanges de services ou de produits entre ses membres : bricolage, jardinage, animaux, soutien scolaire, sport, etc.

Un catalogue recensant les offres et les demandes de chaque membre permet aux « sélistes » d’organiser leurs échanges de gré à gré. Pour comptabiliser ces échanges, le SEL d’Orvault utilise sa propre monnaie virtuelle : 1 Rousinette = 1 minute d’attention.

schema_SEL

Continue la lecture