Obsolescence programmée et solutions locales – 26 novembre 2014

tract-obsolescence

 

Des appareils qui s’usent ou se cassent très vite, qui ne sont ni démontables, ni réparables, ou dont les pièces détachées sont introuvables… De nouveaux modèles incompatibles avec les précédents, qui sont démodés quelques mois après leur lancement… Paradoxalement, malgré les progrès technologiques continus, la durée de vie de nos biens diminue, les déchets s’accumulent et nos ressources naturelles s’épuisent. Quel gâchis !

Lorsque la durée de vie est délibérément limitée par l’entreprise qui le produit, pour contraindre le consommateur à un nouvel achat, on parle d’obsolescence programmée. La nouvelle loi sur la transition énergétique prévoit de la sanctionner.

Plus globalement, la solution à cette société du gaspillage passe par une « économie circulaire » : mieux concevoir les objets, en particulier pour qu’ils soient réparables, favoriser la location et la mutualisation, structurer des filières de réemploi et de recyclage, organiser la coopération entre les entreprises…De nombreuses associations ou entreprises y contribuent déjà, y compris à Orvault et dans l’agglomération nantaise.

Les Ateliers écolo-citoyens d’Orvault et la Confédération Syndicale des Familles co-organisent une conférence-débat le mercredi 26 novembre 2014 à 20h00 à la salle Pacaille (Bourg d’Orvault) pour détailler ce constat et ces solutions, notamment en présentant quelques exemples locaux et concrets. La soirée sera une alternance de présentations, d’illustrations vidéo et d’échanges avec les participants.