Le « verger pédagogique » candidat au Grand Débat

Notre projet de « verger pédagogique en permaculture » est candidat pour faire partie des 10 projets « activateurs » sélectionnés par le « Grand débat de la transition énergétique » organisé par Nantes métropole de septembre 2016 à mars 2017.

Voici un diaporama qui explique notre projet (en supplément des informations disponibles ICI) : cliquez sur l’image pour le télécharger.

couv-diaporama

Sites de partage ou de prêts

Dans le cadre de notre « Observatoire des initiatives », voici quelques exemples de sites de partage ou de prêts.

Mutum

mutum-logoMutum est une plate-forme web nationale qui permet de proposer en des objets qui nous servent peu et emprunter ceux dont nous avons besoin. Près de chez nous, gratuitement et en toute sécurité !
Pas d’argent sur le site, tout fonctionne avec une monnaie fictive d’échange : le Mutum.
La valeur en mutums est la valeur d’utilisation de l’objet, calculée par un super algorithme

https://www.mutum.com

Pretoo

logo-pretooRéseau gratuit de prêt d’objet qui permet de localiser amis et voisins et d’identifier les objets qu’ils acceptent de prêter à leurs amis ou à n’importe quel membre.

Il convient que chaque membre soit identifié et géolocalisé par ses nom, email et adresse postale fournis à l’inscription.

Chaque utilisateur dispose de son propre profil depuis lequel les membres peuvent accéder à la liste de ses objets et recherches sauvegardées

Lorsqu’un membre ajoute un objet sur le site il peut souhaiter la signature d’une convention de prêt encadrant légalement l’acte de prêt. Aussi le prêteur peut exiger un dépôt de garantie de la part de l’emprunteur.

http://www.pretoo.com/

Mon p’tit voisinage

petitvoisnageMon P’ti Voisinage est un réseau social innovant qui facilite le partage au quotidien. Amplificateur de mieux vivre ensemble et d’entraide locale, ce réseau social a créé des solutions concrètes pour faciliter l’acte de partage au quotidien. Grâce à lui, les habitants d’un même quartier ou d’une même ville peuvent échanger des objets ou des services en toute confiance. Il génère des économies et apporte de nombreux services participatifs. Véritable connecteur, Mon P’ti voisinage regroupe tous les acteurs de la vie locale sur une seule et même plateforme : habitants, collectivités, commerces, associations, acteurs collaboratifs.

https://www.monptivoisinage.com/

Le bon échange

logobonechangelebonechange.com est basé sur des valeurs de solidarité, d’entraide et de partage.

Un bon moyen simple et rapide pour échanger, sans aucune contre partie financière, des services ou des objets.

http://www.lebonechange.com/

SoNantes : à Orvault aussi!

Après la conférence-débat organisée en juin dernier (voir ICI), et face au constat du nombre limité de particuliers et de professionnels adhérents dans notre commune, nous avons décidé de contribuer au développement de la monnaie complémentaire SoNantes à Orvault.

Notre projet : d’abord convaincre  un premier « noyau » d’Orvaltais d’adhérer à SoNantes, puis rencontrer des commerçants de la commune pour leur proposer de rejoindre le réseau et de permettre à ces particuliersadhérents de venir dépenser leurs SoNantes dans leur commerce !

Si vous décidez d’adhérer à SoNantes, dites-le nous ! Nous vous tiendrons au courant des commerces démarchés. Et si vous voulez nous aider, vous serez le/la bienvenu ! (cliquez sur l’image pour en savoir plus)

a4-sonantes

Prochaine réunion : 29 septembre 2016

pleniereLa prochaine réunion aura lieu le jeudi 29 septembre à 20h30 dans la salle « Pan Grenouille », dans la Maison de la carrière, derrière la Mairie principale du Bourg d’Orvault.

A l’ordre du jour : une discussion sur notre fonctionnement et un état d’avancement de certains projets en cours.

Le projet « Verger en permaculture » est sur la plateforme internet de la Ville

permacultureAprès notre projet « Covoiturage entre quartiers« , c’est au tour du projet « Verger en permaculture » d’être mis en ligne sur la « plateforme orvaltaise de mobilisation » de la Ville d’Orvault. Dès aujourd’hui vous pouvez vous porter volontaire pour participer au projet (en cliquant sur le bouton « je veux m’investir dans ce projet »). A partir d’octobre, vous pourrez voter pour le projet pour qu’il bénéficie du soutien et du financement de la Ville d’Orvault.

Cliquez ICI pour lire sa présentation.

Résumé du projet : L’objectif est de créer un verger pédagogique et participatif qui démontrera qu’il est possible de produire des fruits sains et gustatifs tout au long de l’année sur de petites parcelles grâce au respect des principes de la permaculture.

Détail du projet :

L’objectif sur 5 ans est construire un verger multi-fruits (fruits rouges, pommes, poires, kiwis, kakis,…) géré par une association. Il sera possible de le visiter en suivant un parcours original montrant au fil des mois toute la potentialité d’un environnement dédié à la production biologique de fruits. Ce projet nécessite de disposer d’un terrain favorable qui pourrait être mis à disposition par la Ville.

Dans un premier temps, dès 2017, le tout premier objectif sera de développer la partie du verger consacrée à la production biologique et massive de fruits rouges aux grandes qualités gustatives (cassis, framboises, groseilles, mûres, fraises,…) sur de petites parcelles. Les fruits rouges sont très riches en polyphénols, des antioxydants naturels qui sont de précieux alliés pour garder la forme et préserver notre santé.

Le but sera d’inciter et d’aider les Orvaltais à créer des micro-vergers à fruits rouges dans leurs propres jardins, voire sur leurs balcons. L’association apportera tous les conseils utiles et le verger pédagogique servira de référence.

Fort des savoirs et de la contribution de chacun sur le terrain, les Orvaltais pourront ainsi découvrir et consommer des fruits biologiques produits localement dans ce verger participatif, pédagogique et durable.

(photo extraite du film « Le Verger Permaculturel. Au-delà du Bio »)

Monnaies locales : la conférence a tenu ses promesses !

conference8juin

Le premier objectif de la conférence-débat organisée par notre association le 8 juin 2016 était de mieux comprendre ce qu’est une monnaie locale, ses intérêts, comment ça marche, etc. Le deuxième objectif était de mieux connaitre la monnaie SoNantes, en circulation dans l’agglomération depuis avril 2015, son fonctionnement, ses caractéristiques, etc.

Mission accomplie ! La trentaine de participants a manifestement beaucoup apprécié les interventions de Jean-Philippe Magnen et de deux représentants de la monnaie SoNantes.

Nous allons désormais réfléchir à l’opportunité et au moyen de contribuer au développement de monnaies locales à Orvault (SoNantes et pourquoi pas aussi le Retz’L ?).

SoNantes et monnaies locales : à quoi ça sert ?

Les Ateliers écolo-citoyens d’Orvault organisent une conférence-débat le 8 juin 2016 dans la salle Pacaille (derrière la mairie) sur le thème des monnaies locales.

A quoi sert une monnaie locale ? Comment fonctionne la monnaie locale nantaise, la SoNantes ? Peut-on l’utiliser à Orvault ? Pour répondre à ces questions, nous accueillons Jean-Philippe Magnen, co-auteur d’un rapport ministériel sur les monnaies locales et complémentaires (téléchargeable ICI) et Kevin Guezennec, représentant de la monnaie SoNantes (plus d’informations ICI et ICI sur notre site). Nous évoquerons aussi d’autres monnaies locales du département (le Retz’L, le Confluent, ou le Rozo), et aussi les Systèmes d’échanges locaux, dont le SEL orvaltais les Rousinettes (voir ICI sur notre site).

flyerSoNantes-Orvault-web

 

Fin du « Défi Famille à Energie Positive »

Un des projets des Ateliers écolo-citoyens d’Orvault était de constituer pour la première fois une équipe orvaltaise pour le « Défi Famille à Énergie Positive ». Nous avons réuni une équipe de 11 familles appelée « l’OrWATTaise ». Objectif : réduire de 8% sa consommation d’énergie entre le 1er décembre et le 31 avril, et réduire également sa consommation d’eau, en modifiant légèrement nos comportements (Lire ICI). Quelques exemples : mieux programmer sa chaudière, décongeler ses aliments à l’avance dans le réfrigérateur, placer des réflecteurs derrière ses radiateurs, installer des multiprises pour éteindre simplement les appareils en veille, installer des réducteurs de débit (mousseurs) sur ses robinets, mesurer le temps de douche, etc.

Le Défi est terminé. L’heure du bilan est arrivée. Notre équipe a réduit de 12% sa consommation d’énergie et de 4% sa consommation d’eau par rapport à l’hiver précédent ! Rapporté sur une année, cela représente une économie d’énergie (toutes sources confondues : électricité, gaz, bois, etc.) d’environ 2 000 kWh par famille par rapport à l’année précédente.

Voici quelques repères pour appréhender ce que cela représente. Sachez par exemple que des panneaux photovoltaïques sur la toiture d’un particulier, sur une vingtaine de m² peuvent produire en un an jusque 3 500 kWh, une éolienne terrestre de dernière génération (113m de diamètre, 3MW de puissance) peut produire jusque 9 000 000 de kWh. Voici aussi une petite vidéo qui aide à définir le potentiel énergétique ou le « travail » nécessaire pour produire 1 kWh…

1 Kwh, facile à consommer, mais à produire? from Karine GONINET on Vimeo.

(la réponse pour les feignants qui ne regardent pas la vidéo : 1kWh c’est environ 10 heures de vélo !)